La chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie)

>> Voir les photos avant / après

La chirurgie esthétique des paupières, dite « blépharoplastie », a pour objectif de corriger le relâchement, les poches graisseuses et les cernes apparus avec les années ou parfois déjà présents chez la personne jeune, portant une ombre sur le regard qui paraît alors fatigué, triste ou sévère.

 

L’intervention peut porter sur les paupières supérieures, les paupières inférieures ou les deux.

 

J’utilise des techniques qui respectent la physiologie et l’anatomie délicate des paupières pour remettre en bonne position les structures dermo-musculaires, en particulier de la patte d’oie, et redonner ainsi de la tonicité au regard.

 

Le résultat est un regard défatigué, plus vif, retrouvant son amplitude et sa lumière.

 

Il ne s’agit en aucun cas de modifier l’identité du regard mais au contraire d’en retrouver l’expressivité et la personnalité. En effet, le regard est un élément très important de l’identité personnelle, et si l'on n’a pas croisé le regard d’une personne, il est très difficile de la reconnaître. Pour cette raison, ma priorité n’est pas de lisser la peau à tout prix mais de préserver l’aspect naturel du regard d’origine.

Plastie des paupières supérieures. Résultat à 1 mois

Photo de blépharoplastie supérieure réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique
Photo de blépharoplastie supérieure réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique

Plastie des paupières supérieures, associée à un Curl-lift temporal (fils tenseurs)

pour relever l'affaissement du sourcil

Photo de blépharoplastie supérieure réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique
Photo de blépharoplastie supérieure réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique

Plastie des paupières inférieures et traitement des cernes

Indications

Un des motifs de consultation les plus fréquents est le changement d’expression du regard du fait de poches sous les yeux, de cernes, d’un excès de peau et d’un glissement de la peau sur la paupière supérieure et les cils, gênant le maquillage, et portant une ombre sur le regard qui paraît alors fatigué, triste ou sévère.

 

Chaque personne arrive avec une demande de correction portant sur un défaut particulier qui la gêne spécialement, au niveau des paupières supérieures ou inférieures.

 

L’opération aura pour objectif de corriger ce défaut en priorité en évaluant s’il peut être indiqué de corriger d’autres défauts associés pour avoir un résultat bien équilibré, naturel et conforme à vos attentes.

 

Ainsi, selon les indications, appréciées lors de la première consultation, l’opération pourra porter sur les paupières supérieures, les paupières inférieures ou les quatre paupières, ou éventuellement être associée à une autre intervention pour améliorer l’harmonie du visage. En effet, la correction d’un défaut particulier présente parfois le risque de faire ressortir un autre défaut qui était moins visible auparavant. Cela pourra se faire lors de la même intervention ou dans un second temps.

 

Avec la plastie des paupières supérieures, il est possible de corriger d’autres défauts altérant le regard, notamment :

 

  • les rides de la patte d’oie qui sont aggravées par cet excédent de peau pourront être corrigées lors de la même intervention.

 

  • les rides du lion qui peuvent être corrigées par des injections d’acide hyaluronique ou de botox, ou de tissu adipeux (Lipofilling).

 

  • l’affaissement de la partie externe des sourcils. En effet, la partie externe du sourcil doit se trouver au-dessus de l’arcade osseuse orbitaire ou au moins au même niveau. Si la partie externe du sourcil se trouve au-dessous de l’arcade, cela aggrave l’aspect tombant du regard, aspect qui risque d’être encore plus accentué par le retrait de peau de la paupière supérieure. Pour cela, il est dans ce cas nécessaire d’associer à la plastie des paupières supérieures, une élévation de la partie externe du sourcil. J’utilise pour cela la technique du Curl-lift temporal (fils tenseurs) dont les cicatrices ne font que 2 millimètres et sont cachées dans le cuir chevelu, et ce, sans entraîner aucune perte de cheveux.

 

Si l’ensemble du front est affaissé, on pourra pratiquer un Curl-lift frontal (fils tenseurs) complet pour rehausser non seulement les sourcils mais tout le front.

 

Avec la plastie des paupières inférieures, il est possible de corriger également l’affaissement de la pommette ainsi qu’un gonflement appelé « sac malaire » qui vient faire un double contour sous les poches graisseuses de la paupière inférieure. Ces sacs malaires, comme les poches sous les yeux, gonflent ou dégonflent suivant le mode de vie du moment (manque de sommeil, excès de table ou d’alcool, tabac, stress, …). Quand ils sont permanents, malgré un mode de vie équilibré, il est possible de les corriger par une plastie de paupières inférieures associée à un Curl-lift malaire (fils tenseurs). Ce rehaussement simultané de la paupière et de la pommette permet d’obtenir un résultat plus équilibré et naturel. La correction d’un seul défaut risquant de faire ressortir d’autant plus un autre défaut situé sur la même zone anatomique.

 

D’autres interventions peuvent également être associées à la plastie des paupières en fonction des indications, lors de la même intervention ou dans un second temps : le lifting cervico-facial, ou encore les peelings chimiques ou au laser.

Consultation

Lors de la première consultation, il est essentiel que vous exprimiez librement ce qui vous gêne et ce que vous attendez comme amélioration. N’ayez pas peur d’exposer toutes vos interrogations, vos craintes et vos attentes. Chacun est différent dans sa morphologie, sa psychologie, les attentes ne sont pas les mêmes, il n’y a pas de standard.

 

Suite à l’exposé de vos motivations, je vous examine et vous propose une ou plusieurs solutions en tenant compte de vos attentes, de votre anatomie, en respectant votre identité et le naturel de votre apparence.

 

Afin de vous permettre de visualiser le résultat souhaité, je reproduis devant un miroir, manuellement, sur votre peau, l’effet des actes préconisés ; puis je vous présente des photos de résultats opératoires de cas proches du vôtre pour bien comprendre l'objectif de l’intervention.

 

Une bonne compréhension entre vous et moi est indispensable pour prendre la décision opératoire et déterminer la technique à employer parmi celles que je vous aurais proposées.

 

Je vous donne alors toutes les informations sur les techniques proposées et vous remets les fiches d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique ainsi qu’un devis détaillé des frais suivant les options choisies. Cela vous permettra de mûrir votre projet et préparer une seconde consultation au cours de laquelle vous pourrez poser toutes les questions complémentaires vous permettant de prendre une décision et de préparer l’opération.

Avant l’intervention

Il y aura lieu de réaliser des examens pré-opératoires :

 

  • un bilan ophtalmologique complet pour rechercher d’éventuelles pathologies (insuffisance de larmes, glaucome, …) pouvant exiger certaines précautions à prendre avant ou pendant l’intervention, voire la contre-indiquer.

 

  • un bilan sanguin plus ou moins important selon le type d’anesthésie (locale ou générale).

 

En cas d’anesthésie générale, la consultation du médecin anesthésiste est nécessaire dans les semaines qui précèdent l’opération et au moins 48h avant.

Recommandations :

Aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires ne pourra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

 

En cas d’anesthésie générale, il sera nécessaire de rester strictement à jeun 6h avant l’intervention (ne rien boire ni manger, ni chewing-gum ni bonbon, ni fumer). Par contre, en cas d’anesthésie locale, il est recommandé de boire et manger légèrement aux heures habituelles de repas.

 

La consommation de tabac devra être arrêtée ou réduite au maximum pendant un mois avant et un mois après l’intervention. En effet, le tabac peut entraîner des troubles de la cicatrisation.

L’intervention

Modalités d’hospitalisation et durée de l’intervention :

L’hospitalisation est limitée à une demi-journée en hôpital de jour.

 

La durée de l’intervention est d’environ 45 minutes pour les paupières supérieures ou les paupières inférieures et donc 1h30 pour les 4 paupières ; puis la sortie est possible après quelques heures de surveillance suite à l’intervention.

Type d’anesthésie :

Locale, locale approfondie (neuroleptanalgésie) ou générale selon vos préférences.

Technique :

Avant de passer en salle d’opération, dans votre chambre, je redéfinis avec vous l’objectif exact qui avait été convenu lors des consultations. Vous pouvez alors toujours faire des recommandations ou poser toute question. Je dessine ensuite sur votre peau les tracés des repères qui guident l’opération et les tracés des incisions.

Plastie des paupières supérieures :

L’excédent de peau est retiré par une incision cachée dans le pli naturel des paupières. Les sutures sont internes, réalisées avec des fils très fins placés dans l’épaisseur de la peau (surjet intra-dermique) qui sont donc invisibles. Ces fils sont résorbables et ne nécessitent ainsi pas de retrait.

Photo de blépharoplastie supérieure réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique
Photo de blépharoplastie supérieure réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique

Plastie des paupières supérieures et de la patte d'oie

Plastie des paupières inférieures :

Le retrait des poches graisseuses se fait par une incision placée le plus souvent à l’intérieur de la paupière (voie conjonctivale). Cela permet de n’avoir aucune cicatrice sur la peau et d’éviter une complication fréquente entraînée par une incision cutanée sur le bord de la paupière inférieure qui, même sans enlever de peau, peut provoquer une rétraction cicatricielle du bord de la paupière donnant un aspect d’œil rond à éviter à tout prix.

Photo de blépharoplastie inférieure réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique
Photo de blépharoplastie inférieure réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique

Plastie des paupières inférieures et des cernes, sans cicatrice sur la peau, par voie conjonctivale.

 

Les poches graisseuses peuvent être en partie utilisées pour combler la dépression du cerne qui descend sur la joue.

S’il y a un excédent de peau important sur la paupière inférieure, il est préférable de le corriger par une remise en tension latérale sans cicatrice sous les cils et/ou par un peeling au laser ou chimique.

Schéma opératoire blépharoplastie
Schéma opératoire blépharoplastie

 

A la fin de l’opération, les paupières sont nettoyées au sérum physiologique et laissées à l’air libre, sans pansement. Cela présente l’avantage de ne pas obstruer le champ visuel, ce qui est important en particulier pour les personnes claustrophobes, et également de ne pas entraîner d’adhérence de la compresse à l’incision ce qui peut provoquer des saignements lors du retrait du pansement.

Après l’intervention

Au retour dans la chambre, une petite collation est servie aux patients opérés en anesthésie locale et après un temps de surveillance, la sortie est possible avec, comme protection, aucun pansement, mais une simple paire de lunettes de soleil et éventuellement un foulard autour du visage afin d’éviter les courants d’air sur la zone opérée.

 

Les douleurs sont très modérées, la plupart du temps il n’y a pas besoin de prendre d’antalgique.

Ce qui est le plus gênant est le gonflement de la paupière (œdème), variable suivant les cas, et habituellement accompagné d’une petite ecchymose (bleu), dont l’évolution demande une dizaine de jours pour disparaître presque complètement. Il est toutefois possible de les masquer par un maquillage adapté conçu pour le post-opératoire dès le lendemain de l’opération. En revanche ces produits ne pourront être appliqués directement sur la cicatrice qu’à partir du 5e jour.

 

Il faut prévoir une indisponibilité socio-professionnelle de 8 jours pour les paupières supérieures, 10 jours pour les paupières inférieures ou les 4 paupières.

 

Les fils utilisés étant des fils résorbables, ils ne nécessitent pas de retrait. Placés en interne dans l’épaisseur de la peau (surjet intra-dermique), ils sont invisibles.

Soins :

Le visage et les paupières sont nettoyés quotidiennement au brumisateur d’eau minérale. Une pommade grasse ophtalmique antibiotique peut être appliquée 2 fois par jour pour améliorer le confort du mouvement des paupières.

 

Une visite de contrôle sera faite 3 jours après l’intervention, puis à 15 jours, 1 mois, 3 mois, 6 mois, et 1 an.

Recommandations :

  • Exposition au soleil : pas d’exposition directe avant 1 mois, exposition possible avec des lunettes de soleil couvrantes et une crème de protection solaire d’indice maximal de protection.

 

  • En cas d’opération des paupières inférieures par voie conjonctivale, le port de lentilles de contact n’est pas souhaitable avant une semaine.

 

  • Maquillage : les bleus peuvent être cachés par une crème couvrante dès le lendemain de l’opération et votre maquillage habituel peut être appliqué sur la crème couvrante. Les produits utilisés doivent être adaptés, conçus pour le post-opératoire. Ils vous seront prescrits sur l’ordonnance post-opératoire. En revanche, aucun produit de maquillage ne peut être appliqué directement sur la cicatrice avant le 5e jour.

Le résultat

L’amélioration se voit immédiatement, le regard est défatigué et a conservé son identité, malgré les œdèmes (gonflements) et les bleus éventuels qui empêchent de juger pleinement du résultat final. Au bout d’une dizaine de jours, l’évolution permet déjà de bien apprécier le résultat, même si la stabilisation nécessite 1 à 3 mois.

 

Sur le long terme, les poches graisseuses ne réapparaissent habituellement pas, et l’affaissement de la peau reste stabilisé pendant très longtemps ; la majorité des patients n’a pas besoin d’être réopérée. Le processus de vieillissement, chez certains patients, fait qu’une nouvelle intervention peut être souhaitée mais rarement avant une douzaine d’années.

 

Le résultat est un visage défatigué, rajeuni, vous donnant un sentiment de bien-être indéniable, et votre entourage note un changement et une amélioration mais sans pouvoir identifier que cela est dû à un traitement.

Risques et complications

Consulter la fiche de la Société Française de Chirurgie Plastique aReconstructrice et Esthétique.

Tarif

Le coût de l’intervention va dépendre de l’acte à réaliser, de la durée de l’intervention, du type d’anesthésie, et des éventuels frais d’hospitalisation.

 

Si la raison de l’intervention est purement esthétique, elle n’ouvre pas droit à remboursement par la Sécurité sociale. En revanche, s’il s’agit d’un acte de reconstruction après un accident ou une pathologie, il peut y avoir une prise en charge par la Sécurité sociale et, le cas échéant, par votre mutuelle.

 

Un devis détaillé vous est remis lors de la première consultation suivant les options choisies. Vous avez ensuite un délai légal de 15 jours minimum pour réfléchir et mûrir votre projet.

 

La première consultation coûte 50 €. Les consultations suivantes, avant et après l’intervention, sont gratuites.

Les photographies présentes sur cette page servent à illustrer et compléter les informations données sur les opérations, elles n’ont qu’une valeur informative permettant de montrer l’objectif de résultat et les cicatrices de l’opération.

 

Le potentiel cicatriciel et l’anatomie de chaque patient sont différents, pour cette raison, les photographies de ce site n’engagent pas le Docteur Benelli à fournir un résultat semblable à tous les patients.

 

Les informations données sur un site ne peuvent suffire, une consultation médicale est indispensable pour avoir une information précise correspondant à chaque cas anatomique, pour cela il faut vous adresser à un chirurgien qualifié en Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Blépharoplastie chirurgie des paupières - Dr Louis Benelli à Paris