La chirurgie esthétique des oreilles (otoplastie)

>> Voir les photos avant / après

La chirurgie esthétique des oreilles, dite « otoplastie » a pour objectif de corriger la forme et la position des oreilles en particulier lorsqu’elles sont décollées ou trop proéminentes, ce qui peut altérer l’harmonie de l’ensemble du visage, provoquer une gêne en société, en particulier en milieu scolaire où les moqueries sur les oreilles décollées sont fréquentes. Au-delà de la gêne esthétique, cela peut entraîner un complexe, un manque de confiance en soi, qui peuvent nuire au bien-être.

 

Cette opération permet de donner aux oreilles une forme et une position harmonieuses qui permettent de ne plus remarquer les oreilles qui attiraient toute l’attention. La suppression de ce complexe, en particulier chez l’enfant, permet souvent une amélioration spectaculaire dans le comportement et l’épanouissement.

Photo de chirurgie des oreilles décollées réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique
Photo de chirurgie des oreilles décollées réalisé par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique

Oreille décollée à angle droit, remise en place par remodelage du cartilage sans cicatrice antérieure

Indications

La motivation ne doit pas venir de l’entourage, et en particulier des parents pour l’enfant, elle doit être personnelle. Le choix de venir en consultation pour envisager une opération des oreilles fait habituellement suite à une réflexion entre l’enfant et ses parents au cours de laquelle l’enfant a exprimé une souffrance par rapport à ce problème des oreilles décollées. Il faut être à l’écoute de sa demande, qui est parfois difficile à exprimer pour lui ; le fait d’être moqué à l’école par exemple n’est pas facile à vivre et est parfois caché par l’enfant.

 

L’opération peut être pratiquée à partir de l’âge de 7 ans. Les oreilles ont alors fini leur croissance et ont pris leur forme et leur taille quasiment définitive. Souvent, elles contrastent de ce fait d’autant plus avec la taille du crâne qui n’a pas encore terminé sa croissance.

 

L’oreille décollée peut correspondre à plusieurs cas suivant le cartilage concerné.

 

Une des anomalies les plus fréquentes est l’absence de pli au niveau de la partie externe du pavillon de l’oreille (anthélix) qui est plate au lieu d’avoir le pli naturel qui la ramène vers l’arrière (plicature de l’anthélix). Le pavillon de l’oreille plat paraît également plus grand et se projette vers l’extérieur. Replier l’oreille vers l’arrière (plicature de l’anthélix) permet de lui donner une position normale et de la faire paraître plus petite.

 

Une autre anomalie fréquente est la taille trop importante de la conche qui entraîne une projection du pavillon de l’oreille vers l’avant. Il est alors nécessaire de pratiquer une réduction ou une plicature de la conche pour ramener l’oreille vers l’arrière.

 

Ces deux anomalies sont assez souvent associées et doivent être corrigées dans le même temps pour un résultat optimal.

Schéma anatomique de l'oreille
Schéma anatomique de l'oreille

Consultation

Lorsque la demande concerne un enfant, il est essentiel, lors de la première consultation, de le mettre très à l’aise en lui donnant des informations rassurantes : c’est un problème très fréquent qui touche beaucoup d’enfants, la correction est simple, se fait sous anesthésie locale, ne nécessite habituellement pas d’hospitalisation, peut se faire en période de vacances scolaires permettant de ne pas manquer de jour d’école et de faire sa rentrée sans aucun pansement.

 

J’examine ensuite les oreilles, qui sont assez souvent asymétriques, et propose alors une ou plusieurs solutions en tenant compte de l’anatomie et respectant le naturel de l’apparence.

 

Afin de vous permettre de visualiser le résultat souhaité, je reproduis devant un miroir, manuellement, l’effet des actes préconisés en repliant l’oreille en bonne position ; puis je vous présente des photos de résultats opératoires de cas proches du vôtre pour bien comprendre l'objectif de l’intervention.

 

L’enfant pourra poser toutes ses questions. Il est important que les parents le laissent s’exprimer et ne répondent pas à sa place, et réservent leurs propres questions à poser à la suite de l’entretien entre le chirurgien et l’enfant. L’enfant sera d’autant plus content du résultat du fait qu’il ait été lui-même dès le départ, l’acteur principal de cette démarche et de sa réussite. C’est entre autres pour cette raison que je pratique l’opération sous anesthésie locale qui lui permet de vivre l’opération, et d’avoir la fierté, par rapport à ses parents, ses frères et sœurs, et par rapport à lui-même, d’avoir affronté le passage au bloc opératoire courageusement.

 

Une bonne compréhension entre vous et moi est indispensable pour prendre la décision opératoire.

 

Je vous donne alors toutes les informations sur les techniques proposées et vous remets les fiches d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique ainsi qu’un devis détaillé des frais suivant les options choisies. Cela vous permettra de mûrir votre projet et préparer une seconde consultation au cours de laquelle vous pourrez poser toutes les questions complémentaires vous permettant de prendre une décision et de préparer l’opération.

Avant l’intervention

Il y aura lieu de réaliser un bilan sanguin ou pas selon le type d’anesthésie (locale ou générale).

Il n’est pas nécessaire de couper les cheveux ; longs ou courts, cela n’a aucune importance.

Recommandations :

Aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires ne pourra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

 

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour une opération sous anesthésie locale ; il est au contraire recommandé de boire et manger légèrement aux heures habituelles de repas.

L’intervention

Modalités d’hospitalisation et durée de l’intervention :

L’hospitalisation est le plus souvent limitée à une demi-journée en hôpital de jour.

La durée de l’intervention est d’environ 1h30 en fonction du geste prévu et de sa complexité; puis la sortie est possible après quelques heures de surveillance suite à l’intervention.

Type d’anesthésie :

L’anesthésie est locale, très peu douloureuse et généralement très bien vécue même par les enfants dès l’âge de 7 ans.

Technique :

Avant de passer en salle d’opération, dans votre chambre, je redéfinis avec vous l’objectif exact qui avait été convenu lors des consultations. Vous pouvez alors toujours faire des recommandations ou poser toute question. Je dessine ensuite sur votre peau les tracés des repères qui guident l’opération et les tracés des incisions.

 

L’abord des cartilages à modifier se fait par une seule incision dissimulée derrière l’oreille. 

Schéma opératoire otoplastie
Schéma opératoire otoplastie

 

Les cartilages sont repliés en bonne position comme nous l’avions fait manuellement devant le miroir pendant la consultation.

 

Pour que le résultat reste naturel à long terme, il est nécessaire qu’il n’y ait pas eu de section complète du cartilage sous la peau de la face antérieure de l’oreille qui pourrait laisser des saillies cartilagineuses voyantes et trop saillantes sous la peau. Il faut que le cartilage soit replié et non coupé pour éviter ces imperfections de résultat.

 

Le nouveau relief est maintenu par des fils non résorbables placés en profondeur derrière les cartilages, qui sont donc invisibles. La peau de la face postérieure de l’oreille est ensuite redrapée sur ce nouveau relief et l’excédent de peau éventuel est retiré le long de l’incision derrière l’oreille.

 

Les sutures sont réalisées avec des fils très fins résorbables qui ne nécessitent donc pas de retrait.

 

A la fin de l’opération, pour stabiliser le remodelage, un pansement modelant souple est appliqué sur l’oreille pour immobiliser les nouvelles formes et recouvert par un bandage autour de la tête. Le pansement sera retiré 3 jours après lors de la première consultation post-opératoire.

 

Au retour dans la chambre, une petite collation est servie aux patients opérés en anesthésie locale et après un temps de surveillance, la sortie est possible avec, comme protection, simplement le pansement et le bandage.

Après l’intervention

 

Les douleurs éventuelles sont contrôlées par la prescription d’antalgiques.

Il peut également y avoir des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) au niveau des oreilles, dont l’évolution demande 5 à 6 jours pour disparaître presque complètement.

 

Il faut prévoir une indisponibilité de 6 jours.

 

Le retrait du pansement est effectué 3 jours après l’opération lors de la première consultation post-opératoire. Les fils utilisés étant des fils résorbables, ils ne nécessitent pas de retrait.

Soins :

La cicatrice est nettoyée quotidiennement avec un antiseptique local pendant 8 jours.

 

Une visite de contrôle sera faite 3 jours après l’intervention, puis à 15 jours, 1 mois, 3 mois, 6 mois, et 1 an.

Recommandations :

  • Exposition au soleil : pas d’exposition directe pendant 6 semaines, puis une exposition est possible avec une crème de protection solaire d’indice de protection maximal.
  • Sport : Les sports individuels, tels que la gymnastique ou la course à pied, peuvent être repris une quinzaine de jours après l’opération ; les sports collectifs ou les sports comportant un risque de traumatisme au niveau du visage (sport de combat, ballon, …) ne peuvent pas être repris avant 3 mois.

Le résultat

L’amélioration se voit immédiatement au moment du retrait du pansement, malgré les œdèmes (gonflements) et les bleus éventuels qui empêchent de juger pleinement du résultat final. Au bout d’une dizaine de jours, l’évolution permet déjà de bien apprécier le résultat, même si la stabilisation nécessite 1 à 6 mois. Le résultat final est réellement appréciable au-delà de 6 mois après l’opération.

 

Outre l’amélioration esthétique, cette intervention a un retentissement bénéfique sur l’équilibre personnel, le comportement et l’épanouissement du patient, délivré de ce complexe.

Risques et complications

Consulter la fiche de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Tarif

Le coût de l’intervention va dépendre de l’acte à réaliser, de la durée de l’intervention, et des éventuels frais d’hospitalisation.

 

La chirurgie des oreilles décollées est un acte qui peut être pris en charge par la Sécurité sociale et, le cas échéant, par votre mutuelle, si le défaut occasionne une gêne personnelle et en société nuisant à l’épanouissement et à la vie sociale. C’est en particulier le cas pour les enfants qui sont sujets à des moqueries à l’école.

 

Un devis détaillé vous est remis lors de la première consultation suivant les options choisies. Vous avez ensuite un délai légal de 15 jours minimum pour réfléchir et mûrir votre projet.

 

La première consultation coûte 50 €. Les consultations suivantes, avant et après l’intervention, sont gratuites.

Les photographies présentes sur cette page servent à illustrer et compléter les informations données sur les opérations, elles n’ont qu’une valeur informative permettant de montrer l’objectif de résultat et les cicatrices de l’opération.

 

Le potentiel cicatriciel et l’anatomie de chaque patient sont différents, pour cette raison, les photographies de ce site n’engagent pas le Docteur Benelli à fournir un résultat semblable à tous les patients.

 

Les informations données sur un site ne peuvent suffire, une consultation médicale est indispensable pour avoir une information précise correspondant à chaque cas anatomique, pour cela il faut vous adresser à un chirurgien qualifié en Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Otoplastie chirurgie des oreilles - Docteur Louis Benelli à Paris