La chirurgie esthétique du nez (rhinoplastie)

>> Voir les photos avant / après

La chirurgie esthétique du nez, dite « rhinoplastie », est l’opération la plus belle de notre spécialité. Elle vise à équilibrer le visage pour donner une harmonie d’ensemble dans laquelle le nez ne paraît pas avoir été opéré car d’aspect naturel et sans cicatrice. Elle améliore ainsi l’esthétique de l’ensemble du visage et en particulier du regard.

 

La projection du nez donne force et caractère à un visage, elle est un élément important de la personnalité qu’il faut préserver entièrement pour ne pas banaliser ou formater un visage qui avait du caractère.

 

Certaines citations sont classiques : « Il vaut mieux une disgrâce puissante qu’une grâce banale » ou « Un défaut peut s’exposer fièrement alors qu’un visage banal s’éclipse ».

Ces citations venant d’artistes ou d’hommes de lettres font bien ressortir qu’il est primordial dans une rhinoplastie de préserver l’expression et la force de caractère d’un visage.

 

C’est souvent la projection de la pointe qui donne cette impression de dynamisme ; il faut absolument éviter que la pointe soit tombante, elle est un peu comme une proue de navire, elle doit regarder vers l’avant. On peut réduire un nez trop long mais il faut toujours préserver sa projection qui donne son caractère au visage.

 

Dans la réussite de l’opération, il y a bien sûr l’aspect esthétique mais aussi, et c’est très important, l’aspect fonctionnel. Un beau nez c’est avant tout un nez qui respire et ne vous laisse pas la bouche ouverte.

 

L’opération de réduction d’un nez trop grand va rétrécir les fosses nasales, d’où l’importance du redressement interne de la cloison nasale pour que le passage de l’air ne soit pas perturbé.

 

Enfin, dans la rhinoplastie esthétique, il est important de préserver l’identité ethnique du patient en pratiquant des modifications d’harmonie et d’embellissement mais en conservant son identité pour qu’il soit toujours reconnu par les siens.

 

La réussite de l’opération s’apprécie lorsque la famille, les amis, et l’entourage du patient ne s’aperçoivent pas qu’il y a eu une rhinoplastie, même si le changement a été important, mais le mettent bien souvent sur le compte d’une nouvelle coupe de cheveux ou d’une semaine de vacances. On note un changement, une amélioration, mais sans pouvoir identifier qu’il s’agit du nez, et encore moins d’une opération.

Photo de rhinoplastie réalisée par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique
Photo de rhinoplastie réalisée par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique

Rhinoplastie de réduction

Photo de rhinoplastie réalisée par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique
Photo de rhinoplastie réalisée par le Dr Louis Benelli chirurgien esthétique

Nez post-traumatique: réfection de l'arête nasale

Indications

Les motifs de consultation sont variés. La rhinoplastie peut être indiquée pour des raisons fonctionnelles, reconstructrices ou esthétiques.

 

  • La rhinoplastie fonctionnelle vise à améliorer le rôle physiologique, améliorer une obstruction nasale en réagençant les structures anatomiques.

 

  • La rhinoplastie reconstructrice vise à corriger des malformations nasales ou traumatiques : corriger une déformation congénitale ou accidentelle avec déviation de la cloison nasale qui peut entraîner des difficultés respiratoires.

 

  • La rhinoplastie esthétique consiste à modifier l’apparence du nez, à la remodeler, recréer une harmonie avec le reste de la forme du visage : modifier la pointe, affiner la base, retirer une bosse disgracieuse, modifier l’angle entre le nez et la lèvre supérieure, corriger un résultat insatisfaisant d’une précédente rhinoplastie, …

 

Chaque personne arrive avec une demande de correction portant sur un défaut particulier qui la gêne spécialement. L’opération aura pour objectif de corriger ce défaut en priorité en évaluant s’il peut être indiqué de corriger d’autres défauts associés pour avoir un résultat bien équilibré, naturel et conforme à vos attentes. En effet, la correction d’un défaut particulier présente parfois le risque de faire ressortir un autre défaut qui était moins visible auparavant, sur le nez ou sur une autre partie du visage. Ainsi, par exemple, la correction d’une bosse peut accentuer l’aspect plongeant de la pointe ; il est alors nécessaire de donner en même temps que la correction de la bosse, du soutien à la pointe.

 

Il peut également être indiqué de corriger en même temps le menton pour améliorer l’harmonie du profil du visage ; on parle de profiloplastie.

 

La rhinoplastie peut être pratiquée à la fin de la croissance osseuse et de la stabilisation du nez dans sa forme adulte définitive, soit à partir d’environ 16 ans.

 

Dans certains cas, en fonction du défaut à corriger, il peut être indiqué de ne pas avoir recours à la chirurgie, mais d’effectuer la correction par des techniques non chirurgicales telles que des injections d’acide hyaluronique ou de votre tissu graisseux (lipofilling).

Consultation

Lors de la première consultation, il est essentiel que vous exprimiez librement ce qui vous gêne et ce que vous attendez comme amélioration. N’ayez pas peur d’exposer toutes vos interrogations, vos craintes et vos attentes. Chacun est différent dans sa morphologie, sa psychologie, les attentes ne sont pas les mêmes, il n’y a pas de standard.

 

Suite à l’exposé de vos motivations, je vous examine et vous propose une ou plusieurs solutions en tenant compte de vos attentes, de votre anatomie, en respectant votre identité et le naturel de votre apparence.

 

Toute modification de la structure du nez s’effectue en tenant compte de la forme du visage, de votre âge, de votre identité ethnique, de la structure du cartilage, de l’épaisseur et de l’état de la peau. Ce sont les os et les cartilages qui donnent au nez sa forme caractéristique, la peau n’est que le revêtement de cette structure osseuse et cartilagineuse.

 

Afin de vous permettre de visualiser le résultat souhaité, je pratique une étude photographique et dessine très précisément sur photo les modifications envisagées. Je vous présente également des photos de résultats opératoires de cas proches du vôtre pour bien comprendre l'objectif de l’intervention.

 

Une bonne compréhension entre vous et moi est indispensable pour prendre la décision opératoire et déterminer la technique à employer parmi celles que je vous aurais proposées.

 

Je vous donne alors toutes les informations sur les techniques proposées et vous remets les fiches d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique ainsi qu’un devis détaillé des frais suivant les options choisies. Cela vous permettra de mûrir votre projet et préparer une seconde consultation au cours de laquelle vous pourrez poser toutes les questions complémentaires vous permettant de prendre une décision et de préparer l’opération.

Avant l’intervention

Il y aura lieu de réaliser des examens préopératoires :

 

  • un bilan sanguin plus ou moins important selon le type d’anesthésie (locale ou générale).
  • un scanner des fosses nasales en cas de trouble respiratoire.

 

En cas d’anesthésie générale, la consultation du médecin anesthésiste est nécessaire dans les semaines qui précèdent l’opération et au moins 48h avant.

Recommandations :

Aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires ne pourra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

 

En cas d’anesthésie générale, il sera nécessaire de rester strictement à jeun 6h avant l’intervention (ne rien boire ni manger, ni chewing-gum ni bonbon, ni fumer). Par contre, en cas d’anesthésie locale, il est recommandé de boire et manger légèrement aux heures habituelles de repas.

 

La consommation de tabac devra être arrêtée ou réduite au maximum pendant un mois avant et un mois après l’intervention. En effet, le tabac peut entraîner des troubles de la cicatrisation.

L’intervention

Modalités d’hospitalisation et durée de l’intervention :

L’hospitalisation est le plus souvent limitée à une demi-journée en hôpital de jour. Une hospitalisation peut parfois être nécessaire la nuit suivant l’opération.

 

La durée de l’intervention est d’environ 1 à 3h en fonction du geste prévu et de sa complexité.

Type d’anesthésie :

Locale, locale approfondie (neuroleptanalgésie) ou générale selon vos préférences. Le plus souvent, l’anesthésie est générale.

Technique :

Avant de passer en salle d’opération, dans votre chambre, je redéfinis avec vous l’objectif exact qui avait été convenu lors des consultations. Vous pouvez alors toujours faire des recommandations ou poser toute question. Je dessine ensuite sur votre peau les tracés des repères qui guident l’opération et les tracés des incisions.

 

Pour modifier la forme du nez, il faut avoir accès aux structures anatomiques qui lui donnent sa forme (os, cartilage, muscle, graisse, …). Situées sous la peau, on y accède par des incisions dissimulées dans les narines, ce qui ne laisse aucune cicatrice apparente.

Je modèle alors les différents éléments selon le programme pré-établi (réduction d’une bosse, affinement d’une pointe, redressement d’une cloison, ...).

Schéma opératoire rhinoplastie
Schéma opératoire rhinoplastie

L’opération peut comprendre un simple remodelage du cartilage, par exemple pour affiner une pointe un peu épaisse, ou également un remodelage de l’os, par exemple pour réduire ainsi un nez trop grand ou trop large.

Pour la réduction de la bosse, afin de contrôler de façon très précise cette réduction, la bosse n’est pas réduite en une fois par une section unique de l’os, qui aboutit souvent à des nez trop creusés, mais est diminuée de façon progressive par râpage jusqu’à l’obtention du profil souhaité.

 

L’étude photographique est affichée en salle d’opération et sert de repère pour la conduite de l’intervention.

 

La peau, du fait de son élasticité, vient épouser à nouveau les structures osseuses et se replace naturellement.

 

Pour préserver une respiration nasale fonctionnelle, il est indispensable de préserver les structures cartilagineuses dites de « la valve » nasale située sur les ailes du nez et de bien redresser la cloison si elle est déviée.

 

Les sutures qui ferment les incisions à l’intérieur des narines sont réalisées avec des fils très fins résorbables qui ne nécessitent donc pas de retrait.

 

A la fin de l’opération, pour stabiliser le remodelage, un plâtre ou un pansement modelant souple est appliqué sur le nez pour immobiliser les nouvelles formes; il sera enlevé 5 à 8 jours après lors de la première consultation post-opératoire. Des mèches peuvent également être placées à l’intérieur des fosses nasales pour stabiliser la structure de l’intérieur ; elles sont généralement retirées dès le lendemain de l’opération. J’utilise habituellement des mèches spécialement étudiées pour permettre la respiration par le nez, ce qui évite la gêne d’une obstruction nasale par des mèches classiques absorbantes.

Après l’intervention

Les douleurs éventuelles sont contrôlées par la prescription d’antalgiques. Plus que les douleurs, c’est souvent la sensation de nez bouché qui est gênante. Il peut également y avoir des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) autour du nez et au niveau de la région des paupières, dont l’évolution demande une dizaine de jours pour disparaître presque complètement. Il est toutefois possible de les masquer par une crème couvrante dès le lendemain de l’opération.

 

Il faut prévoir une indisponibilité socio-professionnelle jusqu’au retrait du plâtre, soit 5 à 8 jours après lors de la première consultation post-opératoire.

Les fils utilisés étant des fils résorbables, ils ne nécessitent pas de retrait.

Si des mèches ont été posées dans les fosses nasales, elles sont généralement retirées dès le lendemain de l’opération.

Soins :

Le visage est nettoyé au brumisateur d’eau minérale. Une pommade grasse antibiotique est appliquée sur les cicatrices situées à l’intérieur des narines une fois par jour , pendant quelques jours, pour éviter la formation de croûtes.

 

Une visite de contrôle sera faite 5 à 8 jours après l’intervention, puis à 1 mois, 3 mois, 6 mois, et 1 an.

Recommandations :

  • Exposition au soleil : pas d’exposition directe pendant 6 à 8 semaines, puis une exposition est possible avec une crème de protection solaire d’indice de protection maximal.

 

  • Maquillage : les bleus peuvent être cachés par une crème couvrante dès le lendemain de l’opération ; votre maquillage habituel peut être appliqué sur la crème couvrante.

 

  • Sport : les sports individuels, tels que la gymnastique ou la course à pied, peuvent être repris une quinzaine de jours après l’opération ; les sports collectifs ou les sports comportant un risque de traumatisme au niveau du visage (sport de combat, ballon, …) ne peuvent pas être repris avant 3 mois.

Le résultat

L’amélioration se voit immédiatement au moment du retrait de plâtre, malgré les œdèmes (gonflements) et les bleus éventuels qui empêchent de juger pleinement du résultat final. Au bout d’une dizaine de jours, l’évolution permet déjà de bien apprécier le résultat, même si la stabilisation nécessite 1 à 6 mois. Le résultat final d’une rhinoplastie est réellement appréciable au-delà de 6 mois après l’opération.

 

Outre l’amélioration esthétique, cette intervention a un retentissement bénéfique sur l’équilibre personnel et l’épanouissement du patient.

Risques et complications

Consulter la fiche de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Tarif

Le coût de l’intervention va dépendre de l’acte à réaliser, de la durée de l’intervention, du type d’anesthésie, et des éventuels frais d’hospitalisation.

 

Si la raison de l’intervention est purement esthétique, elle n’ouvre pas droit à remboursement par la Sécurité sociale. En revanche, s’il s’agit d’un acte de reconstruction après un accident ou une pathologie, il peut y avoir une prise en charge par la Sécurité sociale et, le cas échéant, par votre mutuelle.

 

Un devis détaillé vous est remis lors de la première consultation suivant les options choisies. Vous avez ensuite un délai légal de 15 jours minimum pour réfléchir et mûrir votre projet.

 

La première consultation coûte 50 €. Les consultations suivantes, avant et après l’intervention, sont gratuites.

Les photographies présentes sur cette page servent à illustrer et compléter les informations données sur les opérations, elles n’ont qu’une valeur informative permettant de montrer l’objectif de résultat et les cicatrices de l’opération.

 

Le potentiel cicatriciel et l’anatomie de chaque patient sont différents, pour cette raison, les photographies de ce site n’engagent pas le Docteur Benelli à fournir un résultat semblable à tous les patients.

 

Les informations données sur un site ne peuvent suffire, une consultation médicale est indispensable pour avoir une information précise correspondant à chaque cas anatomique, pour cela il faut vous adresser à un chirurgien qualifié en Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Rhinoplastie chirurgie du nez - Docteur Louis Benelli à Paris